Artistes

Alberto GARCIA

Chanteur

 

L’une des plus grandes voix du Flamenco en France.

Il se produit aux côtés des musiciens et danseurs français les plus remarquables. Il est également sollicité pour se produire auprès d’artistes espagnols de grande envergure (El Extremeño, Rafael de Carmen, Niño Josele, Andrés Peña, etc).

 

Il partage l’affiche de grands festivals avec des figures telles Manuel Agujetas, El Cigala, Mercedes Ruiz et a le privilège de faire la première partie des spectacles d’El Grilo, de la Paquera de Jerez...

Ouvert à d’autres influences musicales, Alberto García participe à la création de nombreux spectacles, tels que «Inde Fusion» (M. Cruceta), «Gipsy Connection», «El divan del Tamarit» (V. Pradal), «Qu’est-ce-que tu deviens ?» (A. Bory), «Rallumer les étoiles» (F.Layachi) ou encore «Scarlatti» en duo avec le pianiste Alexandre Tharaud.

 

Depuis 2014, Alberto est professeur responsable de la section Flamenco à l’Ecole Nationale de Musique de

Villeurbanne (69).


Helena CUETO

Danseuse flamenco

 

Petite fille de Ramón Cueto (Ramón de Sevilla), Helena  CUETO est née en 1988 au sein d’une famille franco-espagnole, musiciens de génération en génération. Dès l'âge de 5 ans elle est inscrite au Conservatoire National de Région de Nantes, en violoncelle, où elle obtient le Diplôme de fin d'Etudes Musicales (DEM) en 2006. Parallèlement elle commence le baile flamenco, à l'âge de 7 ans, auprès de Sandrine Allano.

 

Très vite une passion naît, et en 2003 Helena Cueto part faire son premier séjour en Espagne, dans la prestigieuse académie madrilène Amor de Dios, auprès d'artistes de réputation mondiale : La Truco, La Tati, Domingo Ortega, Cristóbal Reyes, entre autres.

Au retour de son 3ème voyage à Madrid, en 2006, Helena commence à enseigner le baile flamenco au sein de la Peña Planta Tacón, à Nantes, et peu de temps après elle est sollicitée pour intégrer la formation "Toma Ke Toma", avec laquelle elle fera ses débuts sur la scène nationale.

 

Ensuite, elle multiplie les stages intensifs à Madrid, Paris et Jerez de la Frontera, auprès d’artistes comme María del Mar Moreno, Patricia Ibáñez, ...

 

Helena Cueto réside entre la France et l'Espagne, plus particulièrement Séville, capitale du flamenco, où elle y a suivi une formation professionnelle de "Baile y Arte Flamenco", au sein du Centro de Arte y Flamenco de Sevilla, auprès de grands artistes et professeurs dont : Esperanza Fernández, Carmen Ledesma, Miguel Vargas, la Choni, Jesús Aguilera ... tout en suivant parallèlement des cours intensifs  avec Andrés Marín, Pastora Galván notamment. Cette formation lui permet de se produire dans des lieux reconnus de tradition flamenca comme la Peña Torre Macarena. Ainsi, elle a participé au XII ème concours andalou de "Jovénes Flamencos" à Seville, ainsi qu'au Gala de solidarité pour la Fondation Vicente Ferrer en 2012.

 

De retour en France, Helena Cueto, tout en développant son activité de professorat (cours et stages), crée sa propre formation en 2010 "Helena Cueto.cie flamenca" avec laquelle elle met en scène 3 spectacles : Tablao, Imagenes Flamencas et plus récemment Volando Voy en 2013.

Elle travaille avec différents artistes de la scène nationale et internationale de flamenco, et a également collaboré avec diverses formations : orchestre symphonique Meeting Potes, Quator à cordes Vélasquez, Duo de pianos d'Alençon, Guitare classique avec Michel Grizard ... Actuellement, Helena travaille en collaboration avec Luis Dávila Quintet, guitariste flamenco virtuose, dans un ensemble mêlant jazz et flamenco, aux sonorités orientales et vient de signer avec Zebulon Productions et un agent artistique.

Depuis 2014, Helena travaille avec la Cueva de los flamencos à Lyon.

   

Mieux connaître Helena


Interview d'Helena sur la chaîne vlipp.fr

voir la vidéo


SABRINA ROMERO

 

Née en France en 1981 dans une famille d'origine  andalouse, Sabrina Romero a commencé la danse et le chant flamenco depuis l’âge de 2 ans et se produit sur scène depuis l’age de 7 ans.


A 12 ans, elle remporte le 1er prix de la catégorie jeunes danseurs au concours international de Flamenco à Nîmes, ce qui lui vaut de danser en ouverture de "Paco de Lucía"aux arènes, elle est immédiatement invitée à se produire sous son nom dans les plus importants festivals flamenco en France (Mont de Marsan, festival internationale de la guitare de Lyon...) en tant que danseuse et chanteuse, elle y ouvre pour de grands noms du flamenco (Manuela Carrasco, Carmen Linares) avec qui elle aura l'occasion de collaborer plus tard.

 

A 15 ans, elle est invitée à enregistrer l'album "Ida y Vuelta" avec le groupe "Tekameli" aux côtés d'artistes de renom (Cheb Khaled, Parrita) c'est au cours de cet enregistrement qu'elle dévoile aussi ses talents de percussionniste.

 

Elle participe peu de temps après à la musique du film de"Chili con carne" réalisé par Thomas Gilou (1999).

 

A 19 ans, elle part s'installer en Espagne(Cordoue) dans le but de se perfectionner. 

 

De passage à Madrid, elle assiste à une répétition de "Beatriz Martin",ce jour là l'absence du percussionniste du groupe lui donne l'occasion de prendre le cajón pour accompagner les danseurs, elle est immédiatement engagée pour une série de tournées internationales qui s'étalera sur plus de 3 ans.

 

Elle participe en 2000 à sa première biennale de Séville, elle s'y retrouve en 2002 pour la création du très remarqué "Rinconete y Cortadillo" de la compagnie Javier Latorre ,
puis de nouveau en 2004 dans le spectacle "Triana".

Elle est remarquée par Joaquin Grilo (danseur de Paco de Lucía) et démarre avec lui une tournée au Mexique en octobre 2004, puis par la danseuse Rocío Molina.
 

De retour en France, elle enchaîne les collaborations entre l'Espagne et la France avec Duquende y Chicuelo, Diego Amador,Antonio Carmona, Juan Carmona , parcourt l’Europe avec La Fanfaria Ciocarlia, Louis Winsberg lui demande de rejoindre Jaleo et Renaud Garcia-Fons l’invite dans Linea del Sur et propose avec elle un duo très remarqué au festival de Montréal.

 

Elle participe à la musique du film "Va,Vie et Deviens" de Radu mihaileanu (2005) et participe au tournage du film "Ce que le jour doit à la nuit " d'Alexandre Arcady (2011).

 

Elle tourne depuis plus d'un an et partage la scène avec Souad Massi dans le spectacle "Choeurs de Cordoue".

 

Elle participe à plusieurs évènements pour Eva Longoria Foundation notemment à Paris , Marbella et Los Angeles.

Tout au long de ses années murit l’idée de monter son spectacle « Syriana ».

 

Découvrez son site









EVA LUISA ET JUAN MANUEL CORTES

 

La Cie Luisa est née de la rencontre de deux artistes nîmois Eva Luisa et Juan Manuel Cortes. Depuis plusieurs années, ils partagent leur vie entre l’Andalousie où ils puisent avec passion et respect aux sources du flamenco, et les scènes internationales.

Ils s’entourent de musiciens talentueux tels qu’ Antonio Cortes, célèbre guitariste nîmois, de Cristobal Corbel jeune guitariste très prometteur,  d’Alberto Garcia, chanteur au style personnel qui fait de lui l’une des plus grandes voix du Flamenco en France.  Actuellement  Eva Luisa et Juan Manuel vivent entre  la France et Séville , ce qui leur a permis de rencontrer  Antonio Moya, figure emblématique de la guitare flamenca,  ou encore Nino de Elche , promesse du cante flamenco.

 

Plusieurs créations jalonnent leur parcours artistique :“Flamenco Por Dentro ” (Festival Arte Flamenco  de Mont-de-Marsan 2010), “Autrefois nous étions des oiseaux”, spectacle pour enfant (Nîmes, 2011), “Mujeres en Cuadro” (prix “jeunes espoirs du flamenco” au Festival international de flamenco de Genève, 2009), “Acuérdate” (festival de flamenco de Nîmes, 2012). Ce dernier spectacle a été présenté sur de nombreuses scènes nationales (Paris, Ostwald, Ste Maxime, Toulouse, Thiais, Rivesaltes, Marciac…) et à Séville.

La Cie Luisa porte sur scène l’élégance, le risque et l’amour profond des racines.


Eva Luisa et Juan Manuel Cortes font partie de l'équipe de professeurs de

La Cueva de los Flamencos, espace culturel et associatif lyonnais dédié au Flamenco.

 

Découvrez leur site



JULIANNA YMIRA

 

Julianna Ymira est née à Belém (au Brésil) en 1985. Elle a débuté les cours de danse à l'âge de 3 ans avec sa tante qui était professeur d'éveil-danse.

 

Au long de son parcours, elle a pratiqué divers styles de danse, tels que les danses traditionnelles de l’Amazonie, la capoeira, des danses traditionnelles brésiliennes, la G.R.S. ainsi que le modern jazz et la danse contemporaine.

 

Quant au Flamenco, elle l'a connu à l'âge de 8 ans à travers sa mère et sa tante qui dansaient avec Ney el Moro à Belém. Julianna les accompagnait en cours, et adorait regarder des vidéos et écouter de la musique flamenca.

 

A l'âge de 14 ans (1999), elle intègre les classes et le groupe de danse de Roseane Ramirez, à Belém. Ensuite elle étudie avec Yara Castro, Ney el Moro, Astrid Maria et Erika Salina, et a intégré la Cie Flamenca Ney El Moro de 2002 à 2005.

 

À ce moment là, elle quitte le Brésil et poursuit l’apprentissage du flamenco en France et en Espagne avec divers danseurs et danseuses qui l’inspireront, dont : Farruquito, la Farruca, el Farru, José Maya, Concha Jareño, Karime Amaya, Manolette, Judea Maya, Alfonso Llosa, Curro Sendra, Angel Lopez, La Truco.

 

Elle enseigne dans des écoles de danse, MJCs et associations dans la région lyonnaise de 2006 jusqu'à 2010. Ensuite, elle se dédie principalement à l'association Casa Flamenca –en région Stéphanoise- où elle enseigne depuis sa création en 2010. Parallèlement, elle suit des études de psychologie à l'Université Lyon 2. Elle obtient le diplôme de psychologue en 2012.

 

Actuellement, elle enseigne aussi en région lyonnaise. Spécialisée dans la psychologie du développement, elle utilise la danse comme médiation dans l'accompagnement psychologique, c'est-à-dire comme un moyen pour l'expression de soi et le développement personnel.

 

Elle a développé sa propre méthode de transmission du flamenco, basée à la fois sur des codes du flamenco traditionnel, sur d'autres danses et aussi sur la psychologie. Elle cherche à adapter le niveau des cours au potentiel du groupe et de chaque élève, dans les apprentissages technique, chorégraphique, d'expression et d'improvisation.

 

En outre, elle retourne progressivement à la scène flamenca en carrière solo. Elle est accompagnée par divers musiciens de la scène lyonnaise pour des spectacle dans le style Tablao Flamenco traditionnel et, actuellement, à l’occasion de sa création “Vendedor de Sueños”, dans laquelle elle mélange musique brésilienne et flamenco traditionnel.


Découvrez son site



Partagez cette page avec vos amis,